Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Eté 2014

Eté 2014

Me voici pour trois mois au Val d’Aran . Le temps s’y montre plus capricieux que les années précédentes et à défaut de longues ballades ensoleillées, je fais des incursions dans l’Histoire.

Les documents ne manquent  pas y compris dans la presse d’actualité catalane. 2014 correspond au tricentenaire de la perte de toute prétention souverainiste « légale » de la part de la Catalogne. Les catalans furent défaits au terme de la Guerre de Succession qui, dès 1700, vit s’affronter sur le sol national les armées du prétendant Bourbon, Philippe V Duc d’Anjou et celui des Habsbourgs, Charles III, Archiduc d’Autriche.

La guerre dura 14 ans avec l’aide militaire des puissances européennes qui s’étaient invitées au conflit en formant des alliances fluctuantes. Les catalans choisirent comme champion Charles III qui leur avait promis des droits que Philippe V, petit-fils de Louis XIV, refusait. La déroute fut consommée lorsque Barcelone après un siège de plusieurs mois se rendit aux troupes françaises. Entretemps Charles III avait rapatrié les siennes : l’Angleterre avec sa flotte avait facilité le repli, le Portugal joué les bons offices sans compter les Pays-Bas… Le 11 septembre 1714 sonnait le glas de la Catalogne.

Aujourd’hui cette date est devenue le point d’ancrage de l’esprit de résistance du peuple catalan. La Fête Nationale - La Diada -  commémore l’anniversaire de la perte de libertés d’une nation qui n’aura de cesse que de les retrouver, 2014 se voudrait une année phare pour la réappropriation de l’histoire version identitaire et pour la refondation de la souveraineté nationale. C’est dans cet esprit qu’a été réédité un recueil de chansons qui retracent la « Geste » de la Catalogne et dont je vais rapporter quelques extraits. 

4 barres de sang




 Els avantpassats                                         Les ancêtres

Per allà a la Prehistòria vam tenir uns avantpassats      Dans les temps préhistoriques nos ancêtres

que es van cobrir de glòria tot pintant retrats.
               se sont signalés par leurs peintures.

Ficats dins d’una cova vinga guixar les parets!
            bien à l'abri dans leurs grottes ils peignaient!

Tot això passava abans que fóssim catalans                 C' était bien avant que nous ne soyons catalans

La mar era més blava, la ginesta feia olor                   La mer était plus bleue,les genêts embaumaient


i encara no es parlava de televisió.                                   Et la télévision n'existait pas.

Amb quatre barques velles vénen de la mar enllà            Des Grecs vifs et entreprenants


uns grecs vius i trapelles cap a l’Empordà.                débarquent en Ampurdan. et peu après arrivent

Al cap de poca estona 
els romans s’han presentat           Peu après arrivent les Romains


i al camp de Tarragona 
fan una ciutat.                             qui font surgir de terre Tarragone


Per tot inventen regles.                                                     et inventent des lois pour tout.

D’aquella gent antiga 
us diré què n’ha quedat                Je vous dirai que nous avons hérité

 l’instint de la botiga 
, un xic de fantasia                         de tous ces ancêtres, le sens du commerce, 

i el deler i la voluntat.                                                      un brin de fantaisie, l'ambition et la volonté.


El comte Guifré el Pilós          Le Comte Guifré le Barbu 

Temps era temps la nostra terra                                       C'était au temps où il ne faisait pas bon

 era un camí de mal passar.                                              vivre dans notre région.

Homes armats hi fan la guerra.                                        Des hommes armés y guerroyaient.

Per un costat gent de Mahoma,                                        D'un côté les gens du prophète Mahomet,

 a l’altre cap guerrers d’ulls blaus                                    de l'autre des guerriers aux yeux bleus.

D’Urgell, Conflent i Barcelona,                                       Le Comte Guifré a fait un grand comté

 dels Pirineus i Montserrat,
                                                des terres d'Urgell, Conflent et Barcelone,

de la Cerdanya i de Girona                                               des Pyrénées jusqu'à Montserrat,

El Conde Guifré n’ha fet el més gran comtat.                  de la Cerdagne et de Gérone.

Fort i valent, amb la barba serrada                                   Fort et hardi, la barbe drue,


i un bell escut tot d’or,                                                      brandissant son bouclier d'or


el bon Guifré ha arribat a l’albada                                    il est arrivé au point du jour


i ens don per bandera la sang del seu cor.                         pour donner son sang comme bannière(1).

1) Allusion à la tradition orale qui rapporte que, blessé à mort le Comte Guifré traça sur son écu avec ses doigts ensanglantés  4 barres pour que ses troupes continuent le combat sous cette enseigne.

Catalogne (Senyera)

Jaume I el Conqueridor                        Jaume I le Conquérant

De petit petit que sap defensar-se sol.                   Tout enfant il a appris à se défendre seul

És alt i cepat i té el cabell ros.                               Il est bien bâti et a les cheveux blonds.

El va portar al món Maria de Montpeller.             Marie de Montpellier lui a donné le jour,

Al combat son pare cau vençut.                            son père est mort au combat, vaincu.


Pobre rei infant! És orfe i és presoner!                 Pauvre enfant roi! Orphelin et prisonnier!

Però de gran ha pres l'espasa i l'escut.         Mais devenu grand il prit l'épée et le bouclier.

 

Le 5 septembre 1229, les vaisseaux du roi Jaume prirent la mer depuis Salou et chassèrent les Maures de Majorque. L’île conquise fut peuplée par les gens de l’Ampurdan. Le 8 septembre 1238 le roi Jaune parachevait se reconquête et hissait le drapeau catalan sur les murailles de Valence.

A suivre.....

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Jean 06/08/2014 15:03

Bonjour à vous Deux... Mon seul et unique regret Toulousain est de ne pas vous avoir fréquenté davantage... Comme quoi il existe près de soi, et ce, très souvent des merveilles qui dorment et que
l'on ignore… Montserrat continuez… Vous êtes passionnante – Cordialement… Merci.

Josette 06/08/2014 14:25

Bravo pour ce travail.
Je vois que tu fais comme moi, profiter du manque de soleil pour écrire!

laure 06/08/2014 14:19

Super cette plongée dans l'histoire de la Catalogne, surtout que je suis amie avec une troupe de Perpignan qui s'appelle les Conquérants de Majorque, ça tombe bien!