Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Noël Provençal

 

 

 

Noël approche...Le centre ville se veut scintillant, et dans son coeur le marché de Noël brille de tous ses feux. Les quartiers suivent tant bien que mal avec leurs illuminations discrètes. Les paroisses dotées d'orgues organisent des concerts  pour fidèles mélomanes . Les magasins ouvrent même le dimanche pour faciliter les achats de cadeaux et, pour les plus petits, laisser une lettre pour le Père Noël...La fête a perdu beaucoup de son sens religieux et a pris un caractère commercial et païen. C'est pourquoi je me plais d'évoquer ici :

Le Noël Provençal

 

santon219a---copie.jpg

 

 

Noël reste en Provence une fête familiale et conviviale pétrie de traditions. Les santons d’argile qui décorent la crèche présente dans tous les foyers sont apparus après que la révolution française ait supprimé messe de minuit et représentations publiques à caractère religieux. De nos jours durant les  trois semaines qui précèdent Noël il y a des foires aux santons à Marseille, Aix, Arles ... on peut aussi les acheter par Internet et ils s’exportent dans le monde entier !


 

 

Les « pastorales » (crèches vivantes) mettent en scène dans les villages provençaux comme Baux des personnages chantant et parlant en provençal . Ils sont vêtus comme les santons de vêtements traditionnels chacun portant les insignes de son métier ou de son état. Outre la Sainte Famille, l’âne et le bœuf, sont mis en scène li pastre, lou viei et la vièio, lou ravi, lou tambourinaire, la peissouniero, lou pourtarié d’aigo, la masièro, lou móunié, lo banastaire …tout un petit peuple venant rendre hommage à l’Enfant Dieu , en habits de travail ou de fête.  Ils se dirigent vers la crèche accompagné d’animaux domestiques, chiens, poules, coqs, cochons , et guidés par l’ange Boufareu. On retrouve cette tradition en Catalogne avec les "pesebres" qui outre la tradition de présenter des crèches vivantes la nuit de Noël dans beaucoup de paroisses, sont aussi l'objet d'exposition dans les églises.

santon267b---copie.jpg

La vraie bûche de Noëlest allumée juste avant la Messe de Minuit par le doyen de la famille qui répand sur elle du vin cuit. Cette cérémonie du « cache-fio » est le préambule au « gros souper »   qui permet de patienter en attendant la messe . Dressé sur une table recouverte de trois nappes, éclairé par trois chandeliers, le gros souper présente un grand nombre de plats simples et savoureux, confectionnés à base de légumes . Il n’y a pas de menu type mais des spécialités parfois très localisées (fougasses,gratins, tourtes…) Ce n’est qu’après la messe que le dessert régale la famille regroupée autour de la table de fête. Dans bien des endroits la place d’honneur reste vide car elle est réservée au pauvre qui pourrait venir apaiser sa faim en cette nuit de Noël … elle sert aussi à honorer le souvenir des parents disparus.

Quelques variantes existent en terres catalanes. Ainsi la bûche n'ira au feu qu'après que, par un tour de passe-passe, elle ait régurgité friandises et petits cadeaux pour les enfants. La Messe de Minuit s'appelera "Missa del Gall" (messe du coq) car dite à une heure fort avancée de la nuit...

 

 

La tradition cite 13 desserts en mémoire de Jésus et de ses apôtres .Parmi le nombre figurent obligatoirement « les 4 mendiants » composés de fruits secs. Raisins dont la robe évoque la bure des Dominicains, noix pour les Augustins, figues pour les Franciscains, amandes pour les Carmes. On présente aussi des fruits confits, des fruits frais, de la pâte de coing, des galettes, du nougat blanc ou noir, des dattes venues d’Orient comme le Christ.

En Catalogne "les 4 mendiants' deviennent "postres de capellà" (dessert de curé) et sont accompagnés de "tourrons" fort semblable au nougat lorqu'ils sont durs et fondants comme une pâte d'amande au miel lorsqu'ils sont moëlleux.

Partout la veillée est arrosée de vin cuit et agrémentée de récits et de chants repris à l’unisson.

                    Alègre, alègre, alègre ! Que nostre Segne nous alègro                                                                             

vueplace---copie.jpg                                          

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

laure 14/01/2014 11:57

Pour lire les commentaires il faudrait changer la couleur de la police (en blanc par exemple)

Jeanga 11/01/2014 07:05

Il se trouve ici la joie du partage, cette joie triste qui ne s’envolera jamais même avec les rencontres les plus douces.
En parcourant ces textes je vais répondre à ceux qui vont être tristes - cet artiste de la plume vous démontre comment marcher de vous-même... Sur ce, laissons Monsetta à son historique puisque
après la poussière, reviendra la matière...
Probablement que ce blog restera Mon “Livre” préféré du moment, la trame principale est juste stupéfiante, à la première lecture c’est un choc et lors des visions suivantes on remarque tous les
indices que seule, Toi la réalisatrice, a su orienter l’oblique de ta plume afin de nous faire comprendre...
Le personnage de ton histoire a son importance, capitale dirais-je, puisque qu’il sagit très souvent de Ta personne - il permet de saisir le message précis de la trame qui fait avancer petit à
petit la réflexion. J’aime tes écrits tout simplement car chacune des scènes dépeintes, chaque paragraphe, chaque ligne, chaque image me fait réfléchir, ces écrits sont un catalyseur en or massif.
Ce Blog est culte.
Il se trouve que la joie du partage ne s’envole pas tout au long des chapîtres... Ta plume est verrouillée sur cette joie de dire et de décrire... – Un passage de vie.
Je répète... Pour ceux qui vont être tristes, excusons-les, ce sont des choses qui arrivent et puis je pense que tu leur as montrés comment marcher, comment fonctionner eux-mêmes.
Sur ce, chère Monsetta, je vais te laisser quelques minutes, j’ai faim cela fait 6 heures que je suis avec toi, noyé dans ta littérature et je suis aux anges.
Simplement - Merci.
Jean – Ho Chi Minh Ville.

Monsetta 11/01/2014 09:18



Je suis vraiment touchée par ton commentaire  : que de mots justes  pour exprimer ta sensibilité à mon chemin de vie. Merci pour ton témoignage. J'espère que d'autres écrits
continueront à combler ton coeur!


 



Noé Laure 20/03/2012 15:02

Noel provençal , noel catalan très similaires