Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le printemps...

El cel? L'infern? L'únic que demano, després de mort, és anar allà on seran els músics.

Frederic Mompou (Barcelona 1893-1987)   (« Le ciel ? l’enfer ? la seule chose que je demande après ma mort, c’est d’aller là où seront les musiciens. »)

 et j’ajouterai : et là où seront les poètes et artistesCette année le temps maussade s’éternise comme si l’hiver avait du mal à nous quitter. Flâner avec eux nous rapproche d’un printemps qui n’en finit pas de se faire désirer.

 

Mucha - Renoir - Arcimboldo - Mignon- Sisley
Mucha - Renoir - Arcimboldo - Mignon- Sisley
Mucha - Renoir - Arcimboldo - Mignon- Sisley
Mucha - Renoir - Arcimboldo - Mignon- Sisley
Mucha - Renoir - Arcimboldo - Mignon- Sisley

Mucha - Renoir - Arcimboldo - Mignon- Sisley

Veillée d’avril

Jules Laforgue

Il doit être minuit. Minuit moins cinq. On dort.
Chacun cueille sa fleur au vert jardin des rêves,
Et moi, las de subir mes vieux remords sans trêves,
Je tords mon cœur pour qu’il s’égoutte en rimes d’or.

 

Bouquet de violettes (Manet)

En pays d’exil  même le printemps manque de charme (Pierre de Ronsard)

Printemps

Victor Hugo

Voici donc les longs jours, lumière, amour, délire !
Voici le printemps ! mars, avril au doux sourire,
Mai fleuri, juin brûlant, tous les beaux mois amis !
Les peupliers, au bord des fleuves endormis,
Se courbent mollement comme de grandes palmes ;
L’oiseau palpite au fond des bois tièdes et calmes ;
Il semble que tout rit, et que les arbres verts
Sont joyeux d’être ensemble et se disent des vers.

 

Van Gogh (Berges de la Seine au printemps )

La santé se mesure à l’amour du matin et du printemps (Henri David Thoreau)

Printemps

Gaston Couté

Le printemps va bientôt naître. Les hirondelles
Pour que l’azur s’en vienne égayer son berceau
Fendent le crêpe du brouillard à grands coups
Prestes et nets ainsi que des coups de ciseaux..

 

Boticcelli (Le Printemps)

La fantaisie est un perpétuel printemps (Pablo Neruda)

LA MUSE

Alfred de Musset

Poète, prends ton luth et me donne un baiser ;
La fleur de l’églantier sent ses bourgeons éclore,
Le printemps naît ce soir ; les vents vont s’embraser ;
Et la bergeronnette, en attendant l’aurore,
Aux premiers buissons verts commence à se poser.
Poète, prends ton luth, et me donne un baiser.

 

Flora (fresque grecque)

Les paroles suaves sont le printemps du cœur (proverbe kurde)

 Le pinceau de Van Gogh pourrait achever, sur la musique de Vivaldi, cette promenade printanière,

mais pour continuer à rêver voici un dernier poème qui s'ouvre sur un printemps en Roussillon au pied des Pyrénées :

 PRIMAVERA

 

A l’hivern la Madona de la Rotja

Posa el seu mantell de llum blanc

Sobre la Vall per la recerar

De tamborinada de mal temps.

 

 

Ara , la claror de Tres Estrelles

Llança foc i fa diamants

Del mantell de la Madona

Els flocs de neu va aturar.

 

Al cim de l’alleu l’izart

Fa volar la pols tan pura

El peu eixerit i la cama lleugera

Llavors el miracle de la primavera.

Van Gogh (Amandier en fleur)

Les narcisses i joncquilles trauquen

Els avets alcen llurs caps

El vent fa dolça son orgue

La veu dels ocells canten.

 

 

Quand l’hora baixa

Es reculleix el dia

Canten els goig a la Madona

Amb tota la fé del poble Català.

 

Pierre Poncy Pin-Balma :  mars 2018

 

Traduction de "Primavera" par son auteur.

Traduction de "Primavera" par son auteur.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Sanchez 17/04/2018 08:06

Un bonjour plein de soleil pour vous remercier de nous partager tant de beautés portées par les couleurs et les mots.
Je glisse quelques quatrains de François Cheng, en échange.

Guêpe sur la goutte de miel, L'aile de l'orfraie, frôlant
Sauterelle sur l'épi, Le feuillage, fait tomber
A la crête du lieu-instant, L'ultime goutte de pluie
Âpre quête d'une vie. Sur l'étang, miroir brisé ...

Très belle journée, poétique.
Je vous embrasse de tout coeur.

Hélène

France 16/04/2018 19:07

Quand Victor et Alfred sont de sortie pour" parler" Printemps , je suis ravie !
"Poète , prend ton luth , et me donne un baiser ", souvenir d'un travail de recherche dans Lagarde et Michard en 1é